L'écologie est incompatible avec le capitalisme ! (tract)

Publié le

http://www.tourisme-seine-eure.com/v2/images_v2/foret_redim.JPGSarkozy a essayé de repeindre en vert le capitalisme lors du Grenelle de l'environnement, puis au sommet de Copenhague. Ces deux échéances ont été des échecs retentissants qui ont clairement démontré que l'écologie est inconciliable avec l'économie de marché et le capitalisme.

Les élections régionales de mars 2010 sont une occasion pour dire STOP ! Nous ne voulons pas de cette droite productiviste, dévouée au grand patronat qui ne se soucie que de ses profits à court terme, responsable de la crise environnementale.

La majorité sortante de gauche - PS, PCF, Verts (Europe Ecologie), MRC - a été aux responsabilités en Basse-Normandie comme dans presque toutes les régions. Malgré un discours écologiste, elle a soutenu la construction d'un nouveau réacteur nucléaire à Flamanville (les Verts ont « oublié » de voter contre, solidarité avec le PS oblige.), de nouvelles autoroutes, le projet de TGV normand.

Les régions se sont lancées dans une concurrence effrénée pour attirer les entreprises sur leur territoire, en gaspillant l'argent public, en soutenant des industries polluantes, sans retombée positive pour l'emploi. La Basse-Normandie doit au contraire prendre des mesures radicales afin de répondre à l'urgence des crises environnementales et sociales.

OUI AUX TRANSPORTS COLLECTIFS DE PROXIMITÉ GRATUITS ! NON AU TGV NORMAND  !

Les élus normands de droite, comme les majorités sortantes de gauche (PS, PCF, PRG, Verts.), envisagent d'investir 7 à 9 milliards d'euros dans le projet de Ligne à Grande Vitesse Paris-Normandie. Ce projet est un non-sens écologique et économique : les TGV consomment plus d'énergie et  les gares intermédiaires sont moins bien desservies. Nous revendiquons la rénovation des lignes Paris- Granville et Caen-Tours, l'électrification de la ligne Caen-Rennes, la remise en exploitation de la ligne Caen-Flers et la mise en service d'autres liaisons de ville à ville par le rail. Nous voulons un plan de développement ambitieux du fret pour faire reculer de transport de marchandises par camion. Nous voulons que la Région soutienne les collectivités locales qui s'engagent dans le développement de réseaux de transport urbains gratuits, pour lutter contre la pollution automobile, désengorger les villes et alléger le budget « transports » de chacun d'entre nous.

SORTONS DU NUCLÉAIRE ! CRÉONS DES EMPLOIS DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES !

Depuis l'extraction de l'uranium au Niger, jusqu'au « retraitement » à la Hague, le nucléaire est une énergie polluante, dangereuse et coûteuse. L'EPR, c'est une facture de plus de 4,5 milliards d'euros qui pourraient être utilisés pour développer des économies d'énergies et les énergies renouvelables et qui permettraient la création de nombreux emplois.

La liste unitaire, anticapitaliste, antilibérale et écologiste soutenue par le NPA et le PG propose :

- de stopper le chantier de l'EPR et de s'engager pour la sortie du nucléaire avec reclassement des emplois, en soutenant les initiatives alternatives au nucléaire (bâtiment, économies d'énergies, énergies alternatives.) ;
- la gratuité totale des transports publics ;
- de soutenir l'agriculture paysanne respectueuse de l'environnement et de proximité en particulier par le soutien aux AMAP pour tous, notamment dans les quartiers populaires, et déclarer la région sans OGM ;
- d'agir pour empêcher la construction d'un terminal charbonnier à Cherbourg.


Les conseillers régionaux du NPA et du PG que vous pouvez élire en votant pour la liste unitaire s'engagent à mener une politique vraiment à gauche au service du social, de l'écologie et de la démocratie.

RASSEMBLEMENT pour les transports gratuits devant la gare SNCF de Caen, VENDREDI 26 FEVRIER, 18h

Publié dans Tracts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article