Réforme des retraites : en votant aux régionales, donner un avertissement au gouvernement

Publié le

ManifRetraites.jpgCommuniqué de presse de la liste unitaire, anticapitaliste, antilibérale et écologiste

 

Le débat sur la poursuite de la « réforme » des retraites s'invite à quelques semaines des élections régionales. Côté gouvernement, point de mystère : après l'allongement de la durée de cotisation, c'est le verrou de la retraite à soixante ans que la droite et Sarkozy veulent faire sauter. À gauche, des dirigeants du Parti socialiste et des Verts annoncent qu'ils sont favorables au passage de 60 à 62 ans.

Le report de l'âge du départ en retraite où l'allongement de la durée de cotisations serait pourtant une catastrophe supplémentaire pour des centaines de milliers de travailleurs jetés hors des entreprises et sans grand espoir, très souvent, de retrouver un emploi ; pour des centaines de milliers de femmes ayant des carrières incomplètes ; pour des centaines de milliers de salariés âgés, mais ayant commencé tôt leur carrière professionnelle et occupant souvent les emplois les plus pénibles.

En mars 2010, le vote contre la retraite à 62 ans, c'est le vote pour la liste unitaire soutenue par le PG et le NPA.

Les candidats : Christine COULON, tête de liste régionale, Nathalie Ménard, tête de liste pour la Manche, Jean-Claude Marie, tête de liste pour l'Orne et Fabrice Fourré, tête de liste pour le Calvados.

 

Le 21 janvier 2010

Commenter cet article