Réponse au journal Liberté de Caen

Publié le

Question : "Comment,  de manière concrète,  si vous êtes élu,  comptez-vous redonner des couleurs à Caen et lui assurer un avenir comme capitale régionale ?

Christine COULON : « L'avenir de Caen passe par l 'arrêt des destructions d'emplois qui fragilisent le bassin et encouragent les jeunes à partir. C'est la spirale du déclin. Les multinationales de l'automobile et de l'électronique empochent les subventions publiques mais restructurent sans arrêt, licencient, pour augmenter les profits des actionnaires. Elue, j'interviendrai pour stopper ces subventions, mobiliser les fonds publics pour maintenir les emplois, soutenir la réquisition des entreprises qui voudraient fermer, et encourager la reprise de l'activité sous contrôle des travailleurs. Je soutiendrai aussi un programme ambitieux de construction de logements sociaux et réclamerai l'application de la loi de réquisition des logements inoccupés pour enrayer la baisse de la population, source d'appauvrissement de l'agglomération. Enfin, Caen est une ville universitaire et doit le rester. La région doit refuser la liquidation de son université ouverte à tous les jeunes, liquidation en cours sous le faux prétexte de la fusion avec Rouen et Le Havre. »

L'axe majeur de ma campagne : défendre une nouvelle politique de gauche en rupture avec la gestion de l'équipe sortante ; réserver l'argent public aux actions en faveur de la population (emploi, éducation, logement…), gratuité des transports collectifs de proximité, une région écolo sans nucléaire.

Publié dans Nos réponses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article